Passer
Les écrans pour projecteurs Les plus (+) et les moins (-)-SONXPLUS Chambly

Les écrans pour projecteurs Les plus (+) et les moins (-)

Dans mon blogue précédent, je vous avais offert un condensé des « pour et contre » lors de votre choix d’achat d’un projecteur cinéma. De nos jours, on nous demande souvent en boutique notre avis sur le meilleur écran. La réponse facile n’existe pas ! Tout dépend de l’environnement de votre installation et du résultat recherché.

Restez avec moi ! Pour de bons résultats, il sera question de matériaux, de réflectivité, de système de fixation, de résolution, de matrice fixe ou escamotable, etc.  Bref de tout sauf de la peinture blanche…

ÉTAPE PAR ÉTAPE.

Format.

Premièrement, vous devez déterminer la grandeur de l’écran recherché. À l’achat de votre projecteur, le manufacturier aura déterminé la grandeur maximum de l’image qu’il sera possible d’obtenir, vous pourrez sélectionner un écran moindre, mais pas plus grand. Généralement, ce sera entre 100 et 130 pouces.

Type de fixation.

La première étape pour choisir le bon écran de projecteur qui convient le mieux à vos besoins consiste à en choisir le type que vous souhaitez utiliser. Du style de montage à la méthode de rétraction des écrans.

Rétractable ou fixe, motorisé ou manuel ? vous avez le choix.

Un autre moyen simple de restreindre vos choix est le type de fonctionnalité ou la méthode de rétraction que vous souhaitez que votre écran ait. Vous pouvez choisir parmi des toiles de projection électriques motorisées, qui descendent et se rétractent d’une simple pression sur un bouton de télécommande. Les écrans de projection manuels s’étendent et se rétractent en tirant simplement sur une poignée comme un store de fenêtre standard. Ceux à cadre fixe sont parfaits, car ils ne sont pas sujets aux déformations sur les bords comme c’est souvent le cas avec celles qui s’enroulent…

… Pour cela, il existe des toiles avec tendeur d’extrémités, on y reviendra.

Écran fixe : Facile à installer, les toiles à cadre fixe sont généralement conçues avec un tissu d’écran tendu, ce qui crée la surface de projection plane idéale. Une surface tendue parfaitement plate maximise les capacités de résolution et la réflectivité de la lumière, optimisant les performances et créant la meilleure qualité d’image possible. De nombreuses marques d’écrans de projection fabriquent désormais des tissus d’écran HD spécifiquement pour les cadres fixes qui offrent la résolution ultime, la luminosité et un contraste global bien précis.

Écran escamotable : Au sol

En hauteur

Ce genre d’écran se décline en différentes versions. Vous aurez le choix entre un conteneur au plafond ou à l’intérieur de celui-ci, mais aussi un boitier de dissimulation au sol. Ce dernier est fascinant à observer, mais franchement encombrant ! La plupart des types et modèles seront offerts avec motorisation, mais des versions plus économiques manuelles vous seront offertes pour la plupart.

Il est primordial d’avoir un écran escamotable avec tenseur, il est impensable d’avoir une image HD voire 4K sur une toile déformée…

 Les surfaces d’écran non tendues sont légèrement plus sujettes aux plis, aux ondulations ou aux imperfections. Les surfaces d’écran tendues, d’autre part, fournissent une surface d’écran plus plat et uniforme qui est constamment étiré, ce qui réduit les risques d’imperfections. Cette tension est généralement créée par un système de câble et de languette sur les écrans.

Les écrans libres de tension sont moins chers, mais vous serez déçu avec le temps…

Performance du matériel de l’écran.

Après avoir décidé du type et du mécanisme de votre écran, vous devrez sélectionner le meilleur tissu pour celle-ci. Les spécifications sont très importantes ici, car ils ont trait à plusieurs facteurs, notamment la résolution, les conditions d’éclairage et acoustiques et l’angle de vision selon les places assises. Bien que cela puisse sembler un choix compliqué, comprendre les quelques normes à surveiller rendra l’achat plus facile pour vous.

Le point de départ le plus important lors de la sélection d’un tissu d’écran est le gain (luminosité de l’image) et l’angle de vue de celle-ci. Vous devez savoir cependant qu’à mesure que le gain augmente, l’angle de vision diminue presque invariablement.

Le Gain : Le gain est exprimé par un ratio, 1,0 signifiera que l’image sera neutre alors par exemple, un gain d’écran de 1,0 signifiera que toute la lumière dirigée vers l’écran est réfléchie avec la même luminosité. Un gain supérieur à 1,0 signifie que le tissu de l’écran de projection augmente la luminosité de l’image projetée, tandis qu’un gain inférieur à 1,0 signifie que l’image produite n’est pas aussi lumineuse. Plus vous augmentez, plus l’image sera brillante, une belle considération pour le visionnement de tous les jours.

 L’angle de vision :

Elle est une mesure décrivant l’angle maximum à partir du centre de l’écran auquel vous pouvez toujours voir une image de qualité. Plus l’angle de visionnement est large, meilleure sera l’image si vous et vos convives n’êtes pas assis droit devant. Malheureusement, les tissus à gain élevé ont tendance à avoir un angle de vision inférieur. Il vaudra voir comment l’un affecte l’autre pour trouver un juste milieu brillance/visionnement de côté.

Ces deux caractéristiques sont les plus importantes à considérer lors de l’examen des options de tissu d’écran de projection. Pour la plupart des écrans, trouver l’équilibre approprié entre ces deux facteurs est votre principale préoccupation. Cependant, ce ne sont pas les seuls facteurs à considérer pour votre toile.

D’autres aspects qu’il faut connaitre 

La couleur de l’écran :

La couleur de la toile de votre écran influence grandement le contraste de votre image finale projetée. Les écrans blancs offrent plus de luminosité, tandis que les écrans gris gèrent mieux les tons plus sombres. On nomme les écrans de couleurs grises « à contraste élevé ». Ils ont souvent des facteurs de gain autour de 1,0, ce qui n’est pas si mal se comparant aux écrans blanc mat dits « neutre », mais créent des couleurs plus sombres et des noirs plus noirs. Les écrans gris ont également tendance à moins être affectés par la lumière ambiante que les écrans blancs, car les écrans gris reflètent généralement moins de lumière. Cependant, vous devez avoir un projecteur très performant côté brillance pour compenser le manque de luminosité.

Un écran gris peut donc réussir presque aussi bien à fournir une image lumineuse qu’un écran blanc pourvu que le projecteur soit performant. À cet effet, je propose le Samsung LS-P9 avec ses 2800 Lumens.

Écran pour projecteur courte portée.

Avec l’apparition des projecteurs laser à courtes portées (short throw), un nouveau genre d’écran a vu le jour. Il se nomme ALR pour Ambiant Light Rejection. Le principe est génial, car vous gagnez sur deux tableaux en même temps ! L’image générée par ce projecteur arrive sur l’écran à un angle prononcé alors que la lumière ambiante qui gêne l’image vient de partout. Ce type d’écran est formé de particules qui réfléchissent que l’éclairage venant du bas, ceci donne une image très peu altérée par la clarté ambiante. Cette combinaison est la MEILLEURE toute catégorie, pour visionner de jour comme de soir.

Il est important de savoir cependant que ce genre d’écran ne fonctionne pas du tout avec un projecteur conventionnel. À l’inverse, toutefois, un projecteur à courte portée s’utilise partout.

Transparence acoustique.

Une autre caractéristique populaire des tissus pour écrans de projection est la transparence acoustique. La transparence acoustique est la capacité de l’écran à laisser passer le son facilement. Ceci est particulièrement important pour le cinéma maison, car il permet de placer le haut-parleur de centre pour les voix, directement à l’arrière au centre de l’écran.

Le mot de la fin.

Une fois que vous avez suivi ces étapes de base, vous devriez être en mesure de comprendre et d’identifier ce dont vous avez besoin dans un écran de projection. Encore cette fois je vous propose un résumé par étape :

  1. Déterminer le format en fonction de votre pièce, vu le but de l’exercice, le plus grand sera le mieux. (Suivre les recommandations du fabricant)
  2. Déterminer le type de fixation, motorisé, manuel ou fixe au mur.
  3. Choisir un bon mix entre brillances (Gain) versus angle de visionnement. (L’un affecte l’autre)
  4. Déterminer votre niveau de contraste par le choix d’un écran, mat ou même gris.
  5. Dans le cas d’un projecteur à courte portée, il faudra choisir impérativement le concept ALR.
  6. Pour un usage typiquement cinéma avec toile suspendue, considérer un écran acoustiquement transparent.

Vous voilà donc fin prêt pour le cinéma ! Bon visionnement !!

Restez à l’écoute.

- Christian.

Article précédent INFO SONXPLUS : La haute-fidélité c’est quoi au juste ?
Article suivant Les téléviseurs à écran projeté. Les plus (+) et les moins (-) …

Laisse un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant publication

* Champs obligatoires