Passer
Les légendes de l’électronique : Jacques Mahul créateur de la marque FOCAL.

Les légendes de l’électronique : Jacques Mahul créateur de la marque FOCAL.

Nous sommes en 1979, Pink Floyd groupe Rock progressif légendaire sort en novembre son album The Wall. Fan inconditionnel du groupe, un jeune français ingénieur de formation rêve de créer ses propres haut-parleurs pour rendre encore plus vivante les œuvres musicales de l’époque. Ainsi naquit la JMLab qui en 40 ans seulement, deviendra l’une des entreprises les mieux cotées au monde.

Focal-JMLab est l’une des marques de haute-fidélité française les plus emblématiques, portée aux nues depuis des décennies et sans cesse à la pointe de l’innovation. La société naît en 1979 à Saint-Étienne, à l’initiative de Jacques Mahul, alors ingénieur chez Audax et accessoirement journaliste de presse spécialisée… hi-fi.

Les haut-parleurs Focal, c’est la découverte de nouvelles techniques et matériaux années après années, car contrairement à bien de ses concurrents, Jacques Mahul et son équipe n’ont jamais cessé d’innover en réinventant les procédés de fabrication d’une série à l’autre. Améliorer les produits existants ne sera jamais la norme. Pour avoir des résultats différents, il faut faire les choses différemment…

Les tout débuts, les années 80 :

Jacques Mahul, alors ingénieur au sein d’Audax, un fabricant de haut-parleurs français, conçoit des haut-parleurs haut de gamme qui sont jusqu’alors plutôt absents chez ce généraliste (haut-parleurs pour radios portatifs, téléviseurs, voiture etc), ceux-ci utilisent entre autres un tweeter à base de tissus imprégné de latex. Comme quoi, la reproduction précise des aiguës était déjà une préoccupation du jeune Mahul…

Tout en travaillant en tant que journaliste (il est déjà reconnu pour sa compétence à l’époque), il met au point une enceinte au nom de DB13. L’enceinte ainsi réalisée reproduit « plus » de graves à format égal que la concurrence. Le premier modèle utilisera une double bobine pour mouvoir ses membranes octroyant une puissance inégalée pour l’époque à de petits haut-parleurs d’étagère. Contrairement aux autres, la DB13 utilisait des membranes de Polyglass et Polykevlar au lieu du banal carton de l’époque. Il va sans dire que sa sonorité sortait du lot et en peu de temps, la France entière fut conquise par ce patriote qui chauffait les sociétés anglaises, allemandes et autre qui dominaient le marché à ce moment. Focal DB13 1980.

Au début, les DB13 sont presque un hobby pour l’ingénieur de Audax.

Il vend ces enceintes à ses connaissances, et la demande engendrée par la publicité de bouche à oreille prend l’allure d’une trainée de poudre incitant Mahul à les commercialiser sérieusement : JMlab (Jacques Mahul laboratoires) est né. Basé à Talaudiere dans la Loire, la jeune entreprise fera fabriquer ses premiers produits dans une entreprise mécanique de précision : La "France Fillières" installé à Saint-Étienne et appartenant à son père. (Talaudière est banlieue de Saint-Étienne). Essentiellement les premiers DB13 utilisent des pièces Audax, mais ceci va rapidement changé !

Le produit se raffine et Mahul abandonne le tweeter Audax en fibre de verre pour laisser sa place au Kevlar produisant des aiguës plus doux et moins strident. Le DB13 est maintenant fin 1980, un produit homogène et raffiné.

Mahul devient conscient que d’assembler des boites avec des composantes recherchées, ne donne pas le résultat que le perfectionniste recherche, il met alors au monde la société « Focal JMLab concevant désormais la totalité du produit.

Sa conviction que le haut-parleur est indissociable de l’enceinte et qu’il doit y être adapté pose les fondamentaux de la marque. L’entité Focal-JMLab délaisse le statut d’assembleur et devient alors un véritable constructeur, ce qu’elle ne cessera jamais d’être. En 2022, absolument tout de l’ébénisterie jusqu’à la fabrication des membranes se fait sur place à Saint-Étienne. Usine Focal d'hier à aujourd'hui

Première pierre de l’édifice Focal-JMLab : Le Dôme inversé.

Focal n’existe pas en 1981, mais la recherche et le développement font rapidement l’objet d’investissements massifs chez JMLab. Ainsi apparaît en 1981 le premier tweeter à dôme inversé, une technique qui deviendra la signature de la marque. Celui-ci sera dans un premier temps fait de fibre de verre et permettra une dispersion plus large des aiguës. Dès lors le son « Focal » sera établi.

En 1985, J. Mahul rejoint son Saint-Étienne natal, et crée une société parallèle, Focal, qui conçoit et fabrique des membranes haut-parleurs. Il met au point un tweeter à dôme inversé. L’entreprise propose des enceintes en kits, et la vente au détail des haut-parleurs pour des particuliers souhaitant se fabriquer leurs propres enceintes. Essentiellement, la nouvelle division Focal conçoit et JMLab fabrique l’ensemble.

L’aventure du kit à monter soi-même durera jusqu’au milieu des années 2000, les audiophiles de l’époque préférant désormais un produit fini et assemblé en atelier spécialisé.

Membrane Poly-K (1986)

En 1986, la société introduit le principe de structure sandwich en Polykevlar. La membrane Poly-K est constituée de deux feuilles de fibre aramides de part et d’autre d’une structure en microbilles creuses afin d’améliorer le compromis poids-rigidité-amortissement. Doté de grave avec membrane K-2 au Polykevlar et de tweeters à dôme inversé, les premiers Focal DB17 seront les premiers à offrir la signature sonore typiquement Focal.

Membrane Polyglass (1988)

La technologie Polyglass a été introduite en 1988 par Focal. Le principe est de déposer de fines microbilles de verre sur la partie supérieure du cône en pulpe de cellulose (papier). L’alliance du verre et du papier donne un matériau très rigide, mais avec une très faible masse qui assure un excellent amortissement. La membrane Polyglass se joint donc au Polykevlar dans la recherche de membranes légère et robuste pour un minimum de coloration des sonorités.

 Le saut à l’internationale : Les années 90.

C’est en 1990 que Gérard Chrétien alors rédacteur en chef de la revue l’audiophile depuis 1977 joindra l’équipe pour faire rayonner la marque à l’internationale. Il occupera le poste de directeur marketing jusqu’en 2010 et sera derrière de nombreux projets telle la conception des Vega, Alcor et Utopia. Gérard Chrétien

Anecdote succulente : Chrétien aurait engagé Mahul comme journaliste pigiste haute-fidélité de son magazine en 1978 pour ensuite être lui-même recruté par Mahul en 1990 !   

Les modèles phares des années 90.

Vega.

La Vega récipiendaire du prix « composante de l’année » au Japon, a été un produit qui illustra JMLab-Focal comme un fabricant omnipotent maitrisant tant la conception technologique du produit que la présentation soignée de son ébénisterie. Désormais, un haut-parleur ne devait pas être qu’une grosse boite en bois dispensant des sonorités.

Alcor.

Premier mastodonte à être offert, l’Alcor pesait quelques 200 livres et mesurait 4 pieds ! Il était doté d’un rigide douze pouces en Polykevlar lequel ne se déformait pas sous le poids d’un homme ! Il possédait 12 petits aimants disposés en circonférences derrière la bobine mobile octroyant une meilleure ventilation pour refroidir celle-ci à de fortes charges. Le Tweeter à dôme inversé était fait d’un nouveau matériel, du titanium offrant une rigidité maximum et une résonance presque inexistante. La réponse de fréquence frôlait les 25 kHz.

L’Alcor définira la sonorité haut de gamme de Focal, un son riche et équilibré avec des basses biens ressentis des moyens bien présents, jamais nasillard, et des aiguës soyeux et doux à l’oreille. Le spectre sonore quant à lui était très large donnant l’impression d’être dans une plus grande pièce d’écoute qu’en réalité…

Gamme Utopia 1995

Focal expérimente de nouveaux matériaux pour ses tweeters avec le titane et le dioxyde de titane. Ainsi naît en 1995 la désormais célèbre et non moins exceptionnelle ligne Utopia, dont le design frappe les esprits.

La gamme Utopia a été et est encore à la fois un exercice de style et de design d’avant-garde et la vitrine des technologies les plus avancées de l’époque. Encore aujourd’hui, les haut-parleurs Utopia de différentes moutures incluant la référence mondiale Grand Utopia à plus que 350 000 $ et les écouteurs Utopia lancés en 2020 demeurent la cible à atteindre pour les autres acteurs du milieu. Rien ne s’y compare…

 Années 2000 à aujourd'hui.

En 2002 la production sera définitivement concentrée à Saint-Étienne, la marque JMLab-Focal deviendra Focal en 2005 ce qui simplifiera l’identification des produits. C’est en 2002 qu’un matériau innovant fait ses débuts dans l’Utopia « BE » pour béryllium. Le béryllium, une terre rare, est doté de propriétés physiques telles la rigidité et la légèreté. Utilisé d’abord dans les Utopia et Grand Utopia, on les retrouvera par la suite dans la série Electra, Sopra et de nos jours Kanta. Il est reconnu qu’un haut-parleur d’aigu en Béryllium propose la plus grande fidélité à ce jour…    

2003 est l’année où l’entreprise entame une collaboration avec l’agence de design parisienne Pineau & Le Porcher. En alliant qualité sonore et esthétisme, cette démarche a fait des produits Focal des enceintes lifestyle à part entière et a également donné à l’entreprise une signature de marque. On reconnaitra désormais un Focal autant à sa forme qu’a sa sonorité.

Toujours en 2002 un département professionnel « Focal Professional » est créé, proposant des enceintes « studio monitor » dédiées aux studios d’enregistrement. La gamme se compose de cinq lignes (SM9, SM6, Shape, CMS et Alpha) auxquelles s’ajoutent les casques Listen Professional et Clear Professional40 conçus pour les professionnels du son (ingénieurs du son et musiciens)

Qui œuvre dans le domaine de l’automobile sait que Focal développe des systèmes haut-parleurs pour les plus grands voituriers au monde. La vente de produit pour automobile consiste en 30 % des ventes chez Focal.

Le secret de Focal ne réside pas que dans une seule recette, les innovations déferlent sur le consommateur de bonne sonorité.

Les technologies exclusives à Focal :

Membrane sandwich « W » en 1995

 Focal améliore le concept sandwich avec le système de membranes « W » : deux feuilles en fibre de verre sont appliquées autour d’une mousse structurale. Contrairement aux membranes monomatériaux, la membrane sandwich « W » permet d’optimiser la courbe de réponse en fréquence en optimisant les critères de masse, rigidité et amortissement. D’abord utilisé dans les Utopia.

Tweeter Al-Mg (2007)

Fait d’aluminium et de magnésium, il équipe la majorité de la gamme plus abordable. Il donne la signature du rendu large des produits de la marque.

Membrane sandwich Flax (2013)

D’abord offert dans les nouveaux « Aria » une nouvelle membrane F (« F » pour Flax, ou lin en français) équipe plusieurs produits tels les Haut-parleurs style de vie Dôme et les nouveaux « Kanta ». Les membranes sont composées de fibres de lin placées au cœur de deux fines feuilles de fibre de verre, ces membranes légères, rigides et amorties offrent un son naturel et sans coloration.

Système Infinite Horn Loading (2015)

L’arrière du tweeter Béryllium est chargé par une petite cavité qui communique avec l’extérieur du coffret par l’intermédiaire d’un pavillon, dont l’intérieur est rempli d’un matériau amortissant. L’onde arrière du tweeter est progressivement absorbée pour réduire la distorsion.

Les Kanta et modèles supérieurs en sont désormais dotés.

Tweeter à dôme inversé à profil « M’ (2016)

Les tweeters de la ligne K2 Power, renouvelée en 2016, bénéficient d’un profil en forme de « M’. Cette forme permet d’étendre la réponse en fréquence, une diffusion plus douce et une plus grande précision dans les aigus.

Membrane « M’ (2018)

Les haut-parleurs de la ligne Utopia M, lancée en 2018, sont équipés d’une nouvelle membrane à profil « M ». Le profil en « M » réalisé d’un seul tenant combine rigidité, légèreté et amortissement et permet une réponse en fréquence linéaire, un faible taux de distorsion et une meilleure dispersion sonore

Membrane Slatefiber (2019).

Développée avec les enceintes hi-fi Chora, la membrane SlateFiber est un cône composite qui associe des fibres de carbone recyclé non tissées et du polymère thermoplastique. Fabriquée en France par Focal, cette membrane couleur « ardoise » délivre un son dynamique et équilibré. La membrane SlateFiber remplaça dans les nouveaux Chora, ceux utilisés dans la précédente série « Chorus » qui provenait d’usine asiatique. Focal élimine ainsi toute fabrication hors de ses usines de Saint-Étienne. Chapeau !

Chora série D (2020)

La série D pour Dolby Atmos vient boucler la boucle de l’offrande intégrale de la marque.

Acquisition Naim Audio 2011

En 2011, Focal-JMlab fait l’acquisition de Naim Audio Limited, une marque leader de l’électronique haut de gamme au Royaume-Uni, qui fabrique principalement des amplificateurs et des lecteurs CD. La nouvelle holding qui en résulte, Focal & Naim, détient et gère les deux marques, qui restent indépendantes, avec leur philosophie propre et leurs gammes de produits respectives.

Focal, bénéficie ainsi des compétences en électronique de Naim dans un contexte de multiplication des solutions numériques de diffusion du son Hi-fi. L’ADN des deux entreprises se ressemble pour la recherche de l’excellence et l’intégration de recherche et de développement à la création et fabrication des produits en mode hybride artisanale/industrielle. Le résultat étant un produit impeccable en tout point de vue.

Encore aujourd’hui, Jacques Mahul est présent et œuvre à titre de vice-président du groupe Vervent chapeautant les deux entités.

En termes simples :

Focal propose depuis plus que 40 ans des haut-parleurs d’exceptions. La fabrication allie les meilleures technologies à une méthode quasi artisanale incluant de nombreuses étapes faites à la main. Le résultat est un produit dont le son émerveille tant il est cristallin et donne l’illusion d’être en présence des musiciens. Très peu de fabricants dans le monde y réussissent aussi bien, le produit plus cher certes, en vaut son pesant d’or…

Le mot de la fin

 Ainsi s’écrit l’histoire de Focal depuis près de 40 ans : offrir la plus belle harmonie aux amoureux de musique, les meilleures sensations aux passionnés du son.

La musique a le surprenant talent de nous faire atteindre une part inconnue de nous-mêmes, de nous révéler le plus profond de notre intimité. Elle nous fait plonger dans un océan de sensations, d’émotions, de rêves oubliés et de mémoires enfouies. Au-delà des rythmes et des notes, des mélodies et des styles, la musique éveille les sensations, révèle les émotions. À sa source, les vibrations viennent faire résonner notre corps comme un instrument.

Les créations artistiques ont le subtil pouvoir de libérer notre propre créativité, d’explorer de nouveaux champs de conscience et d’élever notre sensibilité à des hauteurs insoupçonnées. Pour reprendre les propos d’un de nos clients, « je sais que je suis devant un excellent haut-parleur quand à l’écoute me vient un sourire spontané ». Bien… c’est ça la musique et c’est ça Focal !

Restez à l’écoute !

Christian.

Article précédent Party time ! Guide 2022 des haut-parleurs Bluetooth idéals pour vos fêtes entre ami(e)s cet été !
Article suivant INFO SONXPLUS - WEEKEND SALON AUDIO MONTRÉAL: Les suggestions abordables de Christian.

Laisse un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant publication

* Champs obligatoires